Michel Cymes : son avis sur la luminothérapie

avis michel cymes luminotherapie

La lumière se fait rare, les jours raccourcissent… et ça va durer jusqu’en décembre ! Dans cet article, Michel Cymes vient parler d’une solution à la mode : la luminothérapie.

Vous trouverez ci-dessous la transcription de cette vidéo. En bas de page, vous découvrirez pourquoi nous ne sommes pas d’accord avec Michel Cymes.

En vidéo : l’avis de Cymes sur la luminothérapie

L’avis de Cymes (médecin) sur la luminothérapie

Voici ce que Michel Cymes, médecin et chirurgien, a à dire à propos du traitement par la lumière (parfois appelé photothérapie) :

Vous avez sans doute déjà entendu parler de la luminothérapie, littéralement le traitement par la lumière.

Il est question du traitement de la dépression saisonnière mais aussi de prévenir le coup de blues qui nous guette en plein automne quand l’ensoleillement se fait de plus en plus rare.

La rétine n’intègre plus assez la lumière, ce qui affecte directement notre humeur.  Conséquences :

  • On se sent raplapla
  • On à l’énergie d’un escargot sous sédatif
  • la motivation nous abandonne
  • on a le teint gris comme une blouse de maître d’école des années 50 

Et pour couronner le tout ? Il n’y a aucune raison que les choses s’améliorent avec l’hiver qui approche.

Femme déprimée

Mais ça c’était avant la luminothérapie. 

Ça fait plus d’un siècle que l’on sait que la lumière naturelle stimule le système immunitaire et permet donc de lutter contre les infections. Et cela fait dix ans seulement que son efficacité est officiellement reconnue.

Son mode d’action est assez simple. La luminothérapie :

  • inhibe la sécrétion de mélatonine (hormone du sommeil)
  • stimule une autre sécrétion, celle de la sérotonine (une hormone qui donne la pêche)

Plus de sérotonine, moins de mélatonine : c’est le principe gagnant de la luminothérapie.

La luminothérapie consiste à s’exposer à une lampe capable de recréer le spectre lumineux du soleil – mais sans les infrarouges ni les ultraviolets.

Lampe de luminothérapie : Quelle est la durée d’exposition recommandée ?

Toujours d’après le docteur Cymes : Elle dépend de l’intensité de la lumière. Pour une lampe de 10,000 lux, une demi heure d’exposition suffira. Si la lampe n’émet que 5000 lux il faudra prévoir une heure d’exposition.

A quelle distance se mettre de sa lampe de luminothérapie ?

Il faut veiller à ce que la lampe se trouve à une distance comprise entre 40 cm et 1 mètre de votre visage. Comme quoi, en la posant sur votre bureau vous pouvez faire votre séance tout en continuant à utiliser votre ordinateur. Au début vos collègues vont vous regarder bizarrement. Mais ils vont s’habituer !

Luminothérapie et jet lag

Par ailleurs si vous voyagez fréquemment et que vous êtes un habitué du jet lag, vous pouvez aussi avoir recours à la luminothérapie pour remettre de l’ordre dans votre horloge biologique et et retrouver un sommeil de qualité.

Combien coûte une lampe de luminothérapie ?

Michel Cymes continue : Combien coûte la luminothérapie ? ça coûte entre 100 et 200 €. A ce prix là, croyez moi, c’est pas du luxe. Ou plutôt si : c’est du “lux” ! 5000 lux ou 10000 lux, à vous de choisir.

Ce sont des lux qui vous épargnerons un coup de blues. Coup de blues qui peut relever de la dépression légère mais aussi être beaucoup plus profond.

Pourquoi nous ne sommes pas d’accord avec Michel Cymès

Michel Cymes devrait vérifier ses prix : une lampe de luminothérapie 10,000 lux ne coûte pas plus de 100 €.

Chez Top Life nous proposons une lampe de luminothérapie 10 000 lux à moins de 50 €.

Parce qu’avoir de l’énergie et être de bonne humeur ne devrait pas être réservé qu’aux plus aisés !

Pour en savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *