Quand commencer la luminothérapie pour éviter la baisse de régime saisonnière ?

Quand commencer la luminothérapie

Ce n’est pas seulement le froid qui vous rend paresseux et vous donne envie de rester chez vous, au chaud dans votre canapé, à regarder des séries TV. Des jours plus courts, du début de l’automne à la fin de l’hiver, peuvent même faire hiberner votre sérotonine dans vos neurones. Mais alors, quand commencer la luminothérapie afin de se sortir de ce cercle vicieux ? 

L’arrivée des mauvais jours a plusieurs méfaits sur votre mental, votre physique, vos comportements et plus généralement, votre cycle biologique :

  • Fatigue, mauvaise qualité de sommeil
  • Baisse générale de l’humeur,
  • Concentration difficile
  • Diminution de la productivité
  • Perte de motivation
  • Pensées négatives
  • Dépression

Beaucoup de personnes sont atteinte de ce qu’on appelle le Trouble Affectif Saisonnier (TAS). Ce type de dépression se produit entre l’automne et l’hiver. Les personnes souffrant de dépression hivernale se sentent fatiguées, moins motivées, tristes et dorment plus que d’habitude.

On a constaté que les personnes souffrant de dépression saisonnière possèdent des taux supérieurs à 5% d’une “protéine de transport”. Celle-ci éloigne la sérotonine de l’espace entre les neurones et la ramène dans le neurone présynaptique, pouvant entraîner une dépression. Le soleil en été empêche ce processus de se produire. En revanche, lorsque l’hiver approche, une diminution de la lumière du soleil peut signifier que plus de sérotonine finit par hiberner dans vos neurones, provoquant une dépression saisonnière. 

Les personnes souffrant de dépression saisonnière peuvent aussi avoir des problèmes de surproduction de mélatonine en hiver, une hormone libérée en réponse à l’obscurité provoquant la somnolence.

Oubliez cette fatigue périodique ! Et faites une cure de luminothérapie.

Quand se mettre à la luminothérapie, symptômes déclencheurs, meilleur moment pour commencer la luminothérapie

Commencer la luminothérapie dès les premiers symptômes

Tout le monde peut être touché par le blues hivernal à plusieurs degrés, bien que vous serez plus sujet à cela si vous vous êtes une femme, jeune, si vous vivez plus loin de l’équateur ou si des membres de votre famille souffrent de dépression ou d’un trouble de l’humeur.

Afin d’atténuer, voire éliminer, les effets indésirables de la période hivernale, la luminothérapie peut être utilisée dès les premiers signes :

  • Changement de saison (été automne)
  • Changement d’heure,
  • Raccourcissement des jours,
  • Premiers signes de grisaille, absence de plus en plus régulière de beaux jours,
  • Arrivée du froid

Dès que vous sentez un changement dans votre environnement, la luminothérapie sera là pour vous aider à en surmonter les conséquences.

Quand arrêter ? Est-il trop tard pour adopter la luminothérapie ?

Nous sommes déjà en Mars, on a déjà senti l’hiver passer avec de plus importantes sensations de fatigue, des hauts et des bas émotionnels ainsi que des baisses de productivité. Mais est-il encore temps d’utiliser une lampe de luminothérapie ?

La réponse est oui !

Il n’est jamais trop tard pour faire une cure de lumière et ainsi aider votre corps à se rééquilibrer après une période difficile. Des séances à intervalles réguliers peuvent réguler votre métabolisme afin de repartir sur de bonnes bases au printemps et en été. D’autant plus que le printemps est, dans certaines régions, bien connu pour ses périodes de pluies et ses changements météo fréquents, malgré une température ambiante qui s’adoucit. Gardez simplement en tête de faire vos séances de luminothérapie le matin.

On peut aussi penser à la luminothérapie en dehors d’une régulation de cycle saisonnier. Le traitement par la lumière, du fait de ses nombreux bienfaits, peut vous aider à surmonter une baisse de régime passagère à n’importe quel moment de l’année. Et ce, quel que soit l’état dans lequel vous vous trouvez :

  • Fatigue momentanée, 
  • Baisse de concentration 
  • Productivité réduite

Donc plus besoin de vous demander quand commencer la luminothérapie, commencez dès aujourd’hui :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *