Traitement Lumière Rouge : Le guide complet pour calculer ses doses

mesure calcul dose lumiere rouge

Luminothérapie lumière rouge, photobiomodulation, LLLT, photothérapie rouge, thérapie par infrarouge proche, thérapie par la lumière rouge : tous ces noms font références à une même chose : l’application de lumière dans la gamme 600 nm-1000 nm sur le corps, à des fins thérapeutiques.

De nombreuses personnes ne jurent que par la luminothérapie à base de LED, tandis que d’autres utilisent des lasers de faible intensité. Quelle que soit la source de lumière, de plus en plus de personnes remarquent des résultats impressionnants, tandis que d’autres ne remarquent pas grand-chose du tout.

La raison la plus fréquente de cet écart est le manque de connaissances sur le dosage. Et plus précisément, sur la capacité à calculer les doses – afin de s’assurer de l’efficacité du traitement.

Pour que la luminothérapie lumière rouge soit efficace, il faut connaître la puissance de la lumière (à différentes distances), puis la durée d’utilisation.

Avis de non-responsabilité concernant les soins médicaux et de santé

Les informations contenues dans cet article ne sont pas destinées à être une alternative aux diagnostics professionnels, ou aux traitements et conseils médicaux recommandés par les professionnels, ni implicitement suggérées comme tel. Absolument tout le contenu, y compris le texte de l’article lui-même, les images, les commentaires et autres informations, figurant sur cette page web est uniquement destiné à des fins d’information non spécifiques. Nous suggérons fortement de ne jamais ignorer les conseils médicaux et de ne pas retarder la recherche d’un traitement médical recommandé par un professionnel en raison des informations obtenues par la lecture de cet article/site web. Les produits vendus ou recommandés sur ce site web ne sont absolument pas destinés au diagnostic, à la prévention, au suivi, au traitement ou à l’atténuation d’une maladie, d’une blessure ou d’un handicap spécifique.

Comment connaître la densité de puissance de sa lampe lumière rouge ?

La densité de puissance d’une lampe lumière rouge est aussi appelée irradiance. Pour faire simple, on peut voir l’irradiance comme la puissance d’une lumière à une distance “X”.

Elle s’exprime généralement en W/m² ou mW/cm² (milli watts par centimètre carré).

L’irradiance diminue quand on s’éloigne de la source lumineuse. Un peu comme un radiateur : plus on est loin, et moins on ressent sa chaleur. C’est pour cela que la distance à laquelle vous placez votre lampe de traitement lumière rouge influe sur la quantité d’énergie que va recevoir votre corps.

A noter : avec les lampes lumière rouge type “ampoule”, une notion d’angle est à prendre en compte. En effet la lumière se propage au fur et à mesure qu’elle se déplace, couvrant une zone de plus en plus large.

Plus l’angle est important, et moins la lumière sera puissante à une distance donnée

Par exemple, une LED de 3 Watts avec un angle de faisceau à 10° projette une densité de puissance lumineuse plus importante qu’une LED de 3 Watts avec un angle de 60°. Ceci parce que la lampe à 120 ° projette la même quantité de lumière mais sur une plus grande surface. La densité de puissance à une certaine distance est donc plus faible.

Pour connaitre l’irradiance (ou densité de puissance) d’une lampe, vous avez deux méthode : soit vous retrouvez ces informations sur le site du fabriquant ou sur la notice de votre lampe. Soit vous effectuez vous-même des mesures.

Comment mesurer l’irradiance d’une lampe

La densité de puissance de la lumière provenant d’un appareil de thérapie à lumière rouge peut être mesurée à l’aide d’un compteur de puissance solaire (Solar Power Meter en anglais).

Un compteur de puissance solaire vendu dans le commerce

Vous pouvez tester n’importe quelle lampe LED pour connaître la densité de puissance à un point donné. Les lumières à spectre complet, comme les lampes à incandescence, ne peuvent malheureusement pas être testées de cette manière, car une grande partie de la puissance de sortie n’est pas dans la plage appropriée pour la luminothérapie.

Les mesures sur les lampes à lumière rouge donnent des lectures précises car ces lampes n’émettent que sur des longueurs d’onde précises (souvent à +/-20 nm de la longueur d’onde indiquée). Les wattmètres “solaires” sont évidemment destinés à mesurer la lumière du soleil, et ne sont donc pas parfaitement calibrés pour mesurer la lumière des lampes LED à une seule longueur d’onde – les lectures seront approximatives mais suffisamment précises.

Détermination de la plage optimale pour le traitement

Une fois que vous avez les relevés de votre appareil, vous pouvez déterminer la plage optimale pour vos séances de luminothérapie lumière rouge. Il s’agit de la distance à laquelle vous devez vous tenir pour recevoir une densité de puissance appropriée.

Les études sur la lumière rouge (voir bas de cet article) ont toutes été menées sur des densité de puissance comprises entre 10 et 200 mW/cm². Vous pouvez varier la densité de puissance reçue en vous rapprochant ou vous éloignant de la source lumineuse.

A noter : Les densités de puissance supérieures à 200 mW/cm² ne sont généralement pas indiquées pour le traitement de la peau car elles sont trop puissantes. Elles peuvent néanmoins être utilisées pendant de courtes périodes pour cibler les tissus plus profonds. Les densités de puissance comprises entre 500 et 1000+ mW/cm² offrent une excellente pénétration, utile pour les muscles, les articulations, les tissus cérébraux, etc.

Mais vous devez savoir ce que vous faites pour éviter tout risque pour votre santé.

Comment calculer la dose de luminothérapie

La dose en luminothérapie est calculée à l’aide de cette formule :

Dose = Densité de puissance x Temps

Dans le système international, on utilise les unités suivantes :

  • Densité de puissance en mW/cm² (milliwatts par centimètre carré)
  • Temps en s (secondes)
  • Dose en J/cm² (Joules par centimètre carré)

Pour la luminothérapie rouge à domicile, la densité de puissance est donc la principale chose que vous devez savoir. Si vous ne la connaissez pas, vous ne pourrez pas savoir combien de temps il faut appliquer votre appareil pour atteindre une certaine dose, ni à quelle distance.

Ce qui n’est pas recommandé !

Les études sur la luminothérapie ont tendance à utiliser des densités de puissance de ~10 mW/cm² jusqu’à un maximum de ~200 mW/cm².

La dose vous indique simplement pendant combien de temps cette densité de puissance a été appliquée. Une intensité lumineuse plus élevée signifie qu’il faut moins de temps pour l’appliquer :

  • 5 mW/cm² pendant 200 secondes donnent 1J/cm²
  • 20 mW/cm² pendant 50 secondes donnent 1J/cm²
  • 100 mW/cm² pendant 10 secondes donnent 1J/cm²

Vous le constatez : plus la densité de puissance est importante, et plus une dose donnée est atteinte rapidement.

Attention : Si on utilise des unités en mW/cm² et en secondes , alors on obtient un résultat en mJ/cm² – il suffit de le multiplier par 0,001 pour obtenir en J/cm². La formule complète, tenant compte des unités standard, est donc :

Dose = Densité de Puissance x Temps x 0,001

Quelle dose faut-il appliquer ?

Maintenant que vous savez calculer la dose que vous recevez, vous devez savoir quelle dose est réellement efficace. La plupart des études tendent à affirmer qu’une dose comprise entre 0,1J/cm² et 6J/cm² est optimale pour les cellules.

Ce qui veut aussi dire qu’un dosage plus faible ne sera pas efficace, et un dosage plus important annulera les bénéfices.

Comme le chocolat ! Un carré c’est trop peu, mais 3 tablettes ça fait mal au ventre. Respecter la dose (et donc la distance et la durée d’application) vous garantit les résultats, sans vous mettre en danger.

Cela étant dit, certaines études ont trouvé des bienfaits dans des fourchettes beaucoup plus élevées, telles que 20J/cm², 70J/cm², et même jusqu’à 700J/cm². Il est possible qu’un effet systémique plus profond soit observé aux doses les plus élevées, en fonction de la quantité d’énergie totale appliquée au corps. Il se peut également que la dose la plus élevée soit efficace parce que la lumière pénètre plus profondément.

Cependant les recherches ne sont pas encore assez avancées pour être concluantes.

En résumé

La distance de la source lumineuse est d’une importance cruciale, car elle détermine la quantité de puissance lumineuse qui atteint votre peau.

Par exemple, utiliser un appareil de luminothérapie à lumière rouge à 25 cm au lieu de 10 cm augmentera le temps d’application nécessaire. Mais cela aura pour avantage de couvrir une plus grande surface de peau.

Il n’y a rien de mal à utiliser sa lampe de plus loin, mais il faut compenser en augmentant le temps d’application.

Comment calculer la durée d’une séance de luminothérapie lumière rouge

Vous devez maintenant connaître la densité de puissance de votre lumière (qui varie en fonction de la distance) et la dose que vous souhaitez. Comment savoir combien de temps appliquer la lampe ? Pour cela, utilisez la formule ci-dessous. Vous saurez combien de secondes vous devez appliquer votre lumière :

Temps = Dose ÷ (Densité de puissance x 0,001)

Temps en secondes, dose en J/cm² et densité de puissance en mW/cm²

Exemple : vous visez une dose de 30 J/cm². Vous placez votre lampe à 15 cm de votre peau, et admettons qu’à cette distance, elle a une densité de puissance de 120 mW/cm2. Nous avons donc

Temps = 30 ÷ ( 120 x 0,001) = 250 secondes.

Vous trouverez ici une calculatrice de dosage lumière rouge (en anglais).

Dosage Lumière rouge : Conclusion

Les informations présentées ici vous permettront de calculer la dose et le temps d’application pour un usage général.

Il est essentiel d’utiliser la bonne dose pour tirer le meilleur parti de la luminothérapie rouge. Des doses plus élevées sont nécessaires pour stimuler les tissus plus profonds que pour la peau. Pour calculer la dose pour vous-même, avec n’importe quel appareil, vous devez

  • Connaitre la densité de puissance de votre lumière (en mW/cm²)
    • Soit par la mesure
    • Soit par les informations fournies par le fabriquant
  • Calculer la dose avec la formule : Densité de puissance x Temps = Dose
  • Rechercher les dosages qui ont été démontrés comme efficaces dans des études sérieuses sur la luminothérapie.

A noter que pour une utilisation générale, une valeur comprise entre 1 et 60J/cm² semble être appropriée.

Dans tous les cas, respectez les indications fournies par le fabriquant, et consultez un professionnel de santé avant de vous engager dans un traitement par la lumière rouge.