Qu’est-ce que l’irradiance ou irradiation d’une lampe ?

irradiance lampe lumière rouge

L’une des caractéristiques principales d’une lampe lumière rouge est son irradiance ou irradiation. C’est ce qui rend un appareil puissant ou non. Une irradiance élevée signifie que vous passez moins de temps devant l’appareil. Un appareil à faible irradiance ne vous fera que perdre votre temps.

L’irradiance est également appelée la densité de puissance. Comprenons ce que c’est et ce qu’il faut rechercher lors de l’achat de lampes LED.

Comprendre le concept

Tout d’abord, commençons par la définition pure de l’irradiance, utilisée par les médecins.

L’irradiance est le flux d’énergie rayonnante par unité de surface.

En d’autres termes, l’irradiance est la puissance d’une lumière à une distance “X”. Un autre synonyme serait la densité de puissance de la lumière. Elle est principalement utilisée pour savoir où placer vos panneaux solaires. Vous voulez avoir le plus de puissance possible sur votre panneau solaire pour en maximiser le rendement.

Voici l’unité utilisée pour la mesurer : mW/cm². En d’autres termes, cela signifie Milli Watts par centimètre carré.

Pour comprendre le concept, voici un exemple. L’irradiance du soleil est plus élevée en été. Ceci car il y a plus de lumière, plus de puissance par unité de surface en été.

En hiver, le soleil touche la terre sous un angle différent, donc sa puissance est moindre au niveau du sol.

Comment mesurer l’irradiance ?

Pour connaître l’irradiance d’une source de lumière, il faut disposer d’un appareil spécifique. Pour le soleil, un compteur d’énergie solaire est nécessaire pour obtenir les données de sa lumière. C’est un outil scientifique qui peut coûter des milliers d’euros. Il existe des compteurs solaires amateurs pour les personnes qui n’ont pas besoin de données précises obtenues par laser.

Pour utiliser l’appareil, on le pointe vers la lumière et il fournit les données. Généralement il vous les donnera en w/m². Vous pouvez le convertir en mW/cm² (c’est ce qui est généralement retenu pour exprimer l’irradiation des lampes de luminothérapie rouge). Il suffit de diviser le nombre par 10 (ou de le multiplier par 0,1).

La densité de puissance peut être comparée à la chaleur d’un feu de cheminée : Plus vous êtes proche de la lampe, plus son irradiance sera élevée. Plus vous êtes loin, et moins son irradiance sera élevée.

Par exemple, à 15 cm, l’irradiation d’un appareil peut être de 100 mW/cm². À 30 cm, elle ne sera que de 60 mW/cm².

Pourquoi est-ce important?

Nous avons maintenant mesuré l’irradiance d’un appareil comme une lampe de thérapie par la lumière rouge. Que faisons-nous ensuite ? Vous vous demandez peut-être pourquoi nous voulons connaître ces informations.

Voici pourquoi : La durée des séances et l’intensité à choisir. Lorsque vous suivez une thérapie à la lumière rouge, vous devez déterminer la durée de vos séances en fonction de l’intensité de votre lampe. Cela passe par le calcul de la dose que l’on va recevoir.

C’est là que l’irradiance entre en jeu. Voici comment.

Comment l’irradiance d’une lampe change vos séances

Tout d’abord, il faut comprendre le mécanisme de la photobiomodulation. Ce terme est utilisé pour dire que la lumière rouge charge vos cellules en joules. Le joule étant l’unité de mesure de l’énergie.

Lorsque vous suivez une thérapie à la lumière rouge avec une approche rigoureuse et scientifique, vous devez savoir combien de joules vous recevez à chaque séance. Pourquoi ? Parce que la quantité d’énergie (ou nombre de joule) dépend de l’application.

Si vous recherchez des bienfaits pour la douleur (~60 joules), alors vous avez besoin de beaucoup plus de joules que pour les bienfaits pour la peau (~10 joules).

Pour soigner l’acné avec la luminothérapie lumière rouge, une exemple de traitement pourrait être : 10 joules, deux fois par semaine, pendant 10 semaines.

Mais si vous souhaitez soigner des douleurs articulaires, ce protocole pourrait s’avérer inefficace (car trop peu d’énergie, ou trop peu de joules, seraient reçus par vos cellules).

Un peu comme la cuisson d’un gâteau ! C’est une question de choisir le bon thermostat, pendant suffisamment de temps. Mais pas trop longtemps non plus !

Comment calculer le nombre de joules

Maintenant, comment savoir combien de joules que recevez lors de votre séance de luminothérapie lumière rouge ? Facile ! Il existe une formule simple.

Prenons une irradiance de 100 mW/cm². La formule pour calculer le nombre de joules est :

100 mW/cm² x 60 secondes / 1000 = 6 Joules/cm².

Cela signifie que vous gagnez 6 joules par minute pour une irradiance de 100 mW/cm².

Donc, si vous voulez que vous cellules reçoivent 60 joules, votre séance devra durer 10 minutes (6 joules par minutes, pendant 10 minutes).

L’irradiance des appareils de thérapie à la lumière rouge est très importante

Attention à ce que vous achetez.

Certains appareils sont équipés de puces LED de très faible puissance. Les appareils courants ont des LED de 1 ou 2W, et certains ont même des puces de 0,5 W.

Si les appareils ont peu de watts (peu de puissance), alors l’irradiance sera faible. Vous devrez donc faire des séances plus longues pour compenser.

A l’inverse, plus de watts signifie plus de puissance lumineuse – et donc des séances plus courtes.

Nos lampes de luminothérapie rouge sont équipées de LED de 5W, ce qui en fait parmi les plus puissantes du marché.