Comment lutter contre la déprime en hiver et la fatigue sans prendre d’antidépresseurs ni abuser de caféine grâce à la luminothérapie

Chaque automne c’est la même chose. Les jours raccourcissent. La grisaille s’installe. La fatigue aussi.

C’est un fait : des millions de Français sont fatigués. Ça commence à l’automne. Ça se poursuit en hiver.

L’avez-vous remarqué ? Les gens tournent à 2 de tension

Ce n’est pas tout : chaque hivers, une véritable épidémie de morosité frappe la population française.

L’une des causes ? c’est le manque de soleil. L’absence de sa lumière.

Sans lumière, notre horloge biologique ne fonctionne pas bien.
Sans lumière, notre métabolisme ralentit.
Sans lumière, nous sommes fatigués.
Sans lumière, la vie est grise.

Maintenant fermez les yeux.

Fermez les yeux un instant.

Repensez au mois de juillet.
Repensez à ces belles journées ensoleillées.
Repensez au soleil qui réchauffe le cœur.

Aviez-vous de l’énergie ? Étiez-vous en forme ? Optimiste ?

J’ai une question pour vous : Qu’est-ce que ça changerait si vous aviez cette énergie de juillet en plein hiver ?

Chaque jour serait plus facile. Les nombreuses difficultés du quotidien seraient plus surmontables.

Avoir autant d’énergie en hiver comme en été ?

C’est possible grâce à la luminothérapie, c’est-à-dire la thérapie par la lumière.

En vous supplémentant en lumière vous réajustez votre horloge biologique. Vous dormez mieux. Vous êtes plus en forme. Vous êtes plus optimiste.

Et ça change tout !

Qu’attendez-vous pour déborder d’énergie cet hiver ?

Chez Top Life nous mettons la lumière au service de votre santé. Notre gamme de lampes de luminothérapie vous permet de bénéficier de tous les bienfaits de la luminothérapie.

Peu importe où vous êtes. Nos lampes vous accompagnent là où vous en avez besoin.

Chez vous. Sur votre lieu de travail. Quand vous êtes en déplacement.

Découvrez notre gamme sans plus attendre :

Plus d'infos

Tout savoir sur la luminothérapie avant de l’adopter chez soi

Tout être vivant a besoin de la lumière du soleil pour survivre et vivre une vie heureuse et saine. Chez les hommes, l’exposition au soleil contribue à la production d’une variété de vitamines et d’hormones, dont la mélatonine et la sérotonine, qui affectent directement notre niveau d’énergie et nos émotions. Ces vitamines et hormones contribuent également à améliorer la qualité de notre sommeil, à être plus éveillés et à favoriser une meilleure humeur.

Selon les recherches scientifiques, notre corps réagit à l’obscurité en produisant de la mélatonine qui indique au corps de se préparer au sommeil. Lorsque nous sommes exposés au soleil le matin, la mélatonine est produite plus tôt et nous aide à dormir plus facilement la nuit. C’est pour cette raison qu’il est judicieux de s’exposer de manière régulière au soleil pendant la journée pour synchroniser cette production de mélatonine afin de profiter d’un éveil sein.

De ce fait, pendant la période hivernale, lorsque le soleil n’est pas au rendez-vous, les gens utilisent les lampes de luminothérapie pour procurer cette dose de lumière indispensable à notre bien-être. Pour connaître davantage sur ce sujet, n’hésitez pas à poursuivre votre lecture dans ce qui suit.

Quelle est l’origine des lampes de luminothérapie ?

Les premières lampes de luminothérapie ont vu le jour durant l’Egypte antique, avant de parcourir la Grèce, la Chine et l’Inde. Cette pratique était utilisée dans la plupart des cabinets médicaux de ces époques, tout simplement en recouvrant les fenêtres par un tissu ou des teintes de couleur rouge et bleu. Déjà les médecins Egyptiens savaient que ces couleurs permettent de récupérer les qualités curatives émises par les rayons de soleil.

Il a fallut attendre plusieurs siècles plus tard avant que la lampe de luminothérapie que nous connaissons aujourd’hui voit le jour. C’était le Dr Niels Ryberg Finsen qui a signalé l’utilisation réussie de la luminothérapie pour empêcher la formation de cicatrices dues à la variole en 1892.

Il a été honoré d’un prix Nobel en 1903 pour son travail de pionnier dans le domaine de la luminothérapie alors qu’il avait réussi à guérir les lésions cutanées tuberculeuses à la lumière ultraviolette. Les recherches ont par la suite permis de démontrer que la thérapie par la lumière agissait sur l’humeur, les maladies cutanées, les maladies virales, et bien plus encore.

Comment fonctionne les lampes de luminothérapie ?

Il faut savoir que la lampe luminothérapie imite les rayons du soleil pour apporter à l’organisme tous les bienfaits de la lumière du soleil. Ces lampes utilisent des ondes lumineuses contrôlées pour traiter différentes maladies et apporter à notre corps tout ce dont il a besoin. Chacune de ces ondes de lumière pénètre une profondeur spécifique du tissu cutané et, par conséquent, différentes longueurs d’onde de lumière peuvent être utilisées pour traiter différentes pathologies.

Les lumières LED couramment utilisées dans ce domaine sont composées de semi-conducteurs complexes, qui convertissent les courants électriques en une lumière à spectre étroit incohérente, permettant une couleur plus intense ou une fréquence d’onde lumineuse. Les lampes peuvent être paramétrées en fonction des besoins.

Combien doit durer une séance de luminothérapie pour plus d’efficacité ?

La luminothérapie LED prend généralement 20 minutes pour qu’une session soit visiblement efficace, et il faut 8 à 10 traitements pour obtenir les résultats souhaités mais certains centres proposent des séances pouvant atteindre 45 minutes. Alors, la question qui revient le plus c’est de savoir si vous pouvez être trop exposé. Les effets secondaires de la luminothérapie sont rares et n’ont pas été notés lors des essais cliniques.

En disant cela, les thérapies infrarouges et à LED ont toutes deux d’importantes preuves de leur efficacité et peuvent également traiter une variété de troubles oculaires, neurologiques et psychiatriques si elles sont utilisées correctement. La luminothérapie a également été utilisée pour traiter divers types de cancer en ralentissant la division rapide des cellules cancéreuses et, dans certains cas, augmenter l’efficacité de la chimiothérapie.

Dans quel cas utilise-t-on un traitement à base de luminothérapie ?

Comme nous le savons tous, le traitement par luminothérapie permet de guérir plusieurs maux et de résoudre différents problèmes de bien-être. Cela est le cas dans les différentes situations mentionnées ci-dessous :

Pour résoudre le blues hivernal

Les symptômes comprennent une sensation de dépression presque toute la journée, et cela tous les jours. Cette dépression s’installe le plus en automne et en hiver, et vous vous sentez vider de votre énergie ; vous avez une difficulté à dormir ou à trop dormir à cause d’un dérèglement du rythme circadien. La dépression saisonnière peut également conduire à une difficulté de concentration, de prise de poids le tout mélanger avec des sentiments de désespoir. De ce fait, l’usage d’une lampe de luminothérapie est la meilleure solution de résoudre ce problème.

Pour soulager la dépression

Les symptômes de la dépression comprennent des sentiments de tristesse ou de désespoir; perte d’intérêt pour les activités qui vous plaisaient autrefois; difficulté à dormir ou à trop dormir; batterie faible; difficulté à penser, à se concentrer, à prendre des décisions ou à se souvenir des choses; et gain ou perte de poids. Avec la dépression, ces symptômes persistent toute l’année.

Pour régler les troubles du sommeil

Les symptômes comprennent une sensation d’épuisement pendant la journée, des difficultés à s’endormir ou à rester endormi la nuit, et un cycle de sommeil et de réveil inhabituel. Chez les personnes souffrant d’insomnie, la lumière bleue du réveil luminothérapie permet de remplacer la lumière naturelle pour résoudre les problèmes de sommeil.

Pour adoucir les effets du décalage horaire

Il s’agit d’un trouble du sommeil temporaire qui survient généralement lorsque vous avez traversé différents fuseaux horaires en peu de temps. Les symptômes comprennent un sommeil perturbé, une fatigue diurne, des difficultés de concentration, des problèmes d’estomac et des changements d’humeur. L’utilisation d’une lampe de luminothérapie permet de résoudre ce genre de problème.

Pour régler l’horloge biologique

La luminothérapie favorise la synchronisation de l’horloge biologique avec des horaires de travail inhabituels et à améliorer les performances nocturnes. En effet, si vous devrez vous rendre au bureau la nuit, l’usage d’une lampe de luminothérapie vous permettra de régler votre horloge biologique à votre rythme.

Quelle est la différence entre les lampes de luminothérapie et les lampes traditionnelles ?

Contrairement à une lampe de luminothérapie, une lampe traditionnelle ne permet pas de traiter dépression saisonnière sont tout simplement parce qu’elle n’imite pas la lumière du soleil. Les lampes de luminothérapie offre une luminosité supérieure à celle des lampes utilisées de manière traditionnelle, que ce soit à la maison ou au bureau.

En effet, vous pourrez retrouver une lampe thérapeutique qui arrive à produire une luminosité allant de cinq à vingt fois plus que l’éclairage traditionnel. La plupart des lampes d’intérieur ont une couleur plus chaude, tandis que les lampes thérapeutiques ont généralement une couleur plus blanche pour simuler de plus près la lumière du jour. L’objectif étant de favoriser l’éveil, au moment où la lampe sera allumée.

Quels sont les critères à tenir en compte dans le choix de sa lampe de luminothérapie ?

Lorsque vous envisagez d’acheter une lampe de luminothérapie pas chère, assurez-vous que cette dernière répond aux normes en vigueur pour bénéficier des différents avantages qu’elle offre. Il faut également choisir une lampe en fonction de la surface où elle sera placée. Pour ce faire, vous n’aurez qu’à suivre le guide d’utilisation des lampes thérapeutiques que vous pourrez retrouver en ligne. Assurez-vous également que votre lampe offre le maximum de luminosité pour une meilleure thérapie sans que vous ne dépassiez la norme requise puisqu’au-delà de ce chiffre, la luminosité ne procurera aucun avantage supplémentaire.